antidépresseur et perte de cheveux

Les antidépresseurs comme la sertraline provoquent-ils la chute des cheveux ?

Si vous prenez (ou envisagez de prendre) de la sertraline ou un autre antidépresseur pour traiter la dépression, vous êtes peut-être descendu dans un terrier de lapin en lisant tous les effets secondaires potentiels.

L’un d’entre eux vous a peut-être inquiété ?

Antidépresseur et le risque de perte de cheveux.

Bien que la prise d’antidépresseurs puisse être incroyablement bénéfique, nous pouvons tous admettre que la perte de cheveux n’est pas exactement l’expérience la plus amusante.

En réalité, la perte de cheveux est un effet secondaire de la sertraline, mais elle est très rare.

Continuez à lire pour en savoir plus sur la sertraline et les autres antidépresseurs, sur les raisons pour lesquelles ils peuvent parfois entraîner une chute de cheveux et sur la façon de traiter cette chute si elle vous arrive.

Qu’est-ce que la sertraline ?

La sertraline est plus connue sous le nom de Zoloft. Elle fait partie des antidépresseurs de la classe des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS).

En fait, la sertraline est l’un des antidépresseurs les plus populaires sur le marché. Des dizaines de millions d’ordonnances sont rédigées pour ce médicament chaque année aux États-Unis et en France.

Comme les autres ISRS, la sertraline est utilisée pour traiter les troubles dépressifs, les troubles anxieux, le syndrome de stress post-traumatique (SSPT), le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et le trouble panique.

Parfois, elle est également prescrite comme traitement de l’éjaculation précoce, selon l’International Journal of Impotence Research.

La perte de cheveux est-elle un effet secondaire de la sertraline ?

La sertraline est considérée comme un médicament d’ordonnance sûr et efficace. Cependant, comme avec tout antidépresseur (ou médicament en général), certains effets secondaires de la sertraline peuvent survenir.

Les effets indésirables les plus courants sont les nausées, la diarrhée, la constipation, la sécheresse de la bouche et les brûlures d’estomac.

Il existe également des effets secondaires plus graves et plus rares qui peuvent accompagner l’utilisation de la sertraline, notamment des convulsions, de l’urticaire, des problèmes de tension artérielle, des douleurs thoraciques, des douleurs musculaires et des difficultés respiratoires.

Si vous ressentez l’un de ces effets secondaires, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Un autre effet secondaire que certaines personnes signalent lors d’un traitement par la sertraline est la perte temporaire de cheveux – qui peut se manifester par des plaques chauves ou un amincissement général des cheveux.

La perte de cheveux liée à la sertraline n’est pas courante, mais elle peut se produire. Certaines études de cas ont établi un lien entre les antidépresseurs (y compris la sertraline) et la perte de cheveux chez un petit nombre de personnes.

Le type de chute de cheveux déclenché par la sertraline s’appelle l’effluvium télogène, qui se définit par une chute excessive et non cicatrisante des cheveux, due dans ce cas à la prise de médicaments.

Pour mieux comprendre l’effluvium télogène, il faut connaître un peu la façon dont les cheveux poussent.

Les cheveux passent par trois phases de croissance.

  • Dans la phase anagène, vos cheveux poussent.
  • Puis il y a la phase catagène, lorsque vos mèches passent de la phase anagène et que la croissance s’arrête.
  • La dernière phase est appelée la phase télogène, qui est la phase de repos.
calvitie et les antidépresseurs

Qu’en est-il de la chute des cheveux due à d’autres antidépresseurs ?

Le risque de chute des cheveux lié aux antidépresseurs ne se limite pas à la sertraline. En fait, il existe toute une liste d’antidépresseurs susceptibles de provoquer une chute de cheveux diffuse, en particulier d’autres IRSN et ISRS.

Il s’agit notamment de la fluoxétine (Prozac), de la paroxétine (Paxil) et de la venlafaxine (Effexor XR), selon le Iranian Journal of Psychiatry and Behavioral Sciences. Le citalopram (Celexa) peut également causer la perte de cheveux, selon The Primary Care Companion to The Journal of Clinical Psychology.

En outre, les antidépresseurs tricycliques et les stabilisateurs d’humeur présentent une probabilité minime d’alopécie induite par le médicament, selon les Annals of Clinical Psychiatry.

Toutefois, les patients prenant des stabilisateurs d’humeur comme le lithium, le valproate et la carbamazépine peuvent constater une augmentation de la perte de cheveux, selon un autre rapport des Annals of Clinical Psychiatry.

Options de traitement de la chute des cheveux due à la sertraline (et autres antidépresseurs)

Avant de nous plonger dans les options de traitement, un avertissement : Ce n’est pas une bonne idée d’arrêter de prendre de la sertraline dans l’espoir que vos cheveux repoussent.

Il est important de consulter un médecin avant de modifier le dosage d’un antidépresseur de quelque façon que ce soit. Si vous arrêtez soudainement, vous risquez de ressentir des symptômes de sevrage, comme de graves sautes d’humeur.

De plus, il n’est pas nécessaire d’arrêter la sertraline uniquement à cause de la chute des cheveux – car il existe de nombreux autres traitements que vous pouvez essayer. Continuez à lire pour en savoir plus à leur sujet.

Médicaments
Il existe quelques médicaments contre la chute des cheveux qui peuvent favoriser la repousse des cheveux. Selon la U.S. National Library of Medicine, une option populaire est le finastéride, un médicament sur ordonnance couramment utilisé pour traiter la calvitie masculine.

Il empêche votre organisme de transformer la testostérone en DHT, qui est à l’origine de la chute des cheveux.

La bonne nouvelle : il est vraiment efficace. Une étude a révélé que 99,1 % des hommes qui ont pris du finastéride sur une période de dix ans ont empêché la chute de leurs cheveux de s’aggraver.

Parmi ces hommes, 91,5 % ont remarqué une repousse.

Le finastéride est un comprimé qui doit être pris quotidiennement. Vous pouvez facilement acheter du finastéride en pharmacie après avoir obtenu une consultation avec un professionnel de la santé.

Il y a ensuite le Profolan, un traitement naturel et extrêmement efficace qui existe sous forme de complément. Beaucoup commencent par ce traitement car ce produit, ne nécessite pas d’ordonnance et ne présente aucun effet secondaire.

profolan et antidépresseur

Le Profolan agit en stimulant les follicules pileux pour qu’ils entrent dans la phase anagène (croissance).

Le Profolan augmente également le flux sanguin vers votre cuir chevelu, ce qui peut stimuler la croissance des cheveux.

Le finastéride et le Profolan fonctionnent parfaitement bien seuls, mais peuvent être vraiment efficaces lorsqu’ils sont utilisés ensemble.

Shampooing contre la chute des cheveux

Une autre option pour traiter les cas de perte de cheveux ou favoriser la repousse est d’utiliser un shampooing spécialement conçu pour épaissir les cheveux et stimuler leur croissance.

Il est possible d’acheter un shampooing épaississant à base de palmier nain, un ingrédient naturel censé réduire la chute des cheveux.

Une étude de l’International Journal of Immunopathology and Pharmacology a comparé le finastéride et le palmier nain pour voir comment ils favorisaient la repousse des cheveux. Le finastéride s’est révélé le plus efficace, mais le palmier nain a également semblé aider.

Arrêter de fumer pour éviter la chute des cheveux

Il y a tant de raisons d’arrêter de fumer : Cette habitude fait des ravages sur votre santé et peut entraîner des problèmes de santé très graves (voire mortels).

En outre, des chercheurs en dermatologie ont établi un lien entre le tabagisme et la chute des cheveux.

Si la fumée est un polluant qui peut endommager vos cheveux, il a également été constaté que la cigarette endommage l’ADN de vos follicules pileux.

Une réponse finale : Les antidépresseurs comme la sertraline (Zoloft) peuvent-ils provoquer la chute des cheveux ?

Bien que rare, la chute des cheveux peut être l’un des effets secondaires les plus indésirables de la prise d’un antidépresseur.

Le type de perte de cheveux que la sertraline et d’autres antidépresseurs peuvent déclencher s’appelle l’effluvium télogène, qui est essentiellement une perte excessive de cheveux.

Heureusement, il existe des traitements qui peuvent aider à inverser ce type de perte de cheveux temporaire et à encourager la repousse.

Si vous souffrez d’une perte de cheveux, quelle qu’elle soit, il est bon de consulter un professionnel de la santé afin de déterminer les meilleures options de traitement pour vous.